You are currently viewing Installation électrique : les points importants

Installation électrique : les points importants

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:02/12/2021
  • Post last modified:02/09/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :22 min de lecture

Icone de demande de devis électricien

Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation sur votre installation électrique ? Vous faites construire une maison et vous avez besoin d’une installation électrique neuve ? Pourquoi ne pas installer de nouveaux lustres chez vous ? Vous avez besoin de mettre aux normes une partie de votre réseau électrique ? Vous êtes au bon endroit ! On vous explique les points essentiels sur l’installation électrique de votre logement : son fonctionnement, les normes françaises, la puissance électrique, la sécurité et le prix. Voici tout ce qu’il faut savoir pour réussir son installation électrique.

Electricien en intervention avec un tournevis dans un tableau électrique

Les installations électriques dans le bâtiment

Pratiquement tout ce qui vous entoure nécessite un certain type d’installation électrique. Nous avons besoin d’électricité pour tout, des voyages aux ampoules électriques en passant par le four et bientôt nos véhicules. Les électriciens effectuent une multitude d’installations électriques dans divers secteurs, notamment l’automobile, la marine et le bâtiment.

Les installations électriques se composent des éléments suivants : le câblage électrique provenant du fournisseur d’énergie ; le tableau général de distribution qui contrôlent les zones de votre propriété qui sont alimentées en électricité ; les disjoncteurs qui protègent votre maison au cas où trop d’électricité circulerait dans les fils (surcharge) ; les fusibles sur les circuits individuels qui empêchent également la surcharge en se déclenchant lorsqu’ils deviennent trop chauds, afin d’éviter tout risque d’incendie. Il peut y avoir d’autres composants tels que des chemins de câbles pour « diffuser » les câbles à l’intérieur des murs ou des plafonds, mais ces trois éléments constituent l’ensemble des composants de base que l’on trouve dans tout bâtiment doté d’une installation électrique. Les types les plus courants comprennent les systèmes à basse tension utilisés dans les habitations résidentielles et les systèmes à haute tension doit être effectuée conformément aux réglementations sur le câblage, qui sont définies dans les réglementations.

Ces réglementations spécifient la conception, l’installation et le test des installations électriques afin de garantir leur sécurité. La réglementation s’applique à tous les systèmes électriques, y compris le câblage fixe, les unités de consommation (boîtes à fusibles), les équipements portables et le câblage temporaire.

Le bâtiment résidentiel

Les maisons nécessitent des installations électriques. Par exemple, les maisons neuves ont besoin d’un électricien pour câbler toute la maison et connecter les fils électriques aux lignes électriques pour recevoir l’électricité. Les autres éléments qui nécessitent des installations électriques sont les disjoncteurs, les éclairages, les prises murales et les gros appareils tels que les lave-vaisselle, les lave-linge, les lampes et les sèche-linge.

Le bâtiment professionnel

Les locaux professionnels sont similaires aux installations résidentielles. Cependant, les installations d’électricité se concentrent généralement sur des projets de plus grande envergure, tels que des bureaux, des commerces, des bâtiments publics, des usines et des sites de production. Ce type d’installation exige que l’électricité soit répartie dans tout le bâtiment. Lors d’une nouvelle installation, un électricien s’assure qu’une quantité suffisante d’électricité est acheminée vers le bâtiment en question sans surcharger le disjoncteur.

Comprendre le fonctionnement d’une installation électrique

Le système électrique de votre logement est un ensemble logique de câbles et d’appareils. Pour savoir comment faire une installation électrique, il est nécessaire de comprendre les différents éléments qui la composent. On compte 5 éléments essentiels au bon fonctionnement d’un système électrique : le tableau électrique, le compteur, le disjoncteur, les câbles, ainsi que les prises et les interrupteurs. Cette installation est raccordée aux appareils récepteurs de votre domicile. Ce sont les lampes, les appareils électroménagers, les appareils numériques et tout ce qui consomme de l’électricité. Tous ces éléments forment le réseau privé, on parle alors d’installation électrique domestique. Ce réseau privé doit nécessairement être relié au réseau public pour pouvoir recevoir de l’électricité. Le réseau électrique français est constitué de plusieurs acteurs : le producteur, le distributeur, en passant par le fournisseur d’énergie, comme EDF, Total Energies ou Engie pour les plus connus.

Quels composants constituent une installation électrique ?

Les installations électriques sont constituées d’un certain nombre de composants, dont les plus importants sont les câbles. Les câbles transportent l’électricité de l’alimentation à l’endroit où elle est nécessaire dans votre maison. Ils doivent être installés correctement et en toute sécurité. Il est donc important de faire appel à un électricien qualifié pour le faire.

Les composants clés d’une installation électrique sont les suivants :

⚡️ Le circuit électrique : Un circuit électrique est protégé par un disjoncteur différentiel. Il forme une boucle indépendante d’un tableau électrique. Chaque circuit alimente en électricité un ou plusieurs appareils. Un circuit est composé d’une phase, ou fil rouge. Celle-ci amène le courant et un neutre (ou le fil bleu), qui expulse le surplus vers le réseau public. L’appareil peut également comporter une mise à la terre, qui correspond aux fils jaune et vert. L’intensité du courant aura une incidence sur la section des fils. Les fils doivent être plus épais si le courant est élevé. Le tableau ci-dessous indique le diamètre recommandé en fonction de l’intensité du courant. Le cuivre est un bon conducteur et est utilisé dans les fils électriques courants, qu’ils soient rigides ou souples.

⚡️ Les disjoncteurs/fusibles : Ils protègent votre maison en coupant le circuit en cas de défaut, empêchant ainsi tout dommage supplémentaire.

⚡️ Les interrupteurs : Ils vous permettent d’allumer ou d’éteindre des lumières ou des appareils individuels.

⚡️ Les prises de courant : Elles permettent de brancher facilement les appareils et les lampes.

⚡️ Le tableau électrique : Le tableau de distribution ou panneau électrique est le point d’entrée et de sortie de tous les circuits électriques d’une maison. Il est relié directement au disjoncteur principal et distribue l’électricité dans toutes les pièces de la maison en fonction de leurs besoins. Il abrite un ou plusieurs disjoncteurs différentiels et autant de circuits qu’il compte de circuits.
Les disjoncteurs et les interrupteurs différentiels vous protègent contre les surcharges, les courts-circuits et les chocs électriques. La protection différentielle coupe le courant dans le circuit ou dans toute l’installation pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

⚡️ La mise à la terre : La mise à la terre d’une installation électrique consiste à prévoir un chemin « vers la terre » pour évacuer tout courant de fuite accidentel et éviter l’électrocution. Le conducteur principal de mise à la terre est relié à une barrette de mise à la terre fixée au tableau électrique. Cette barrette de terre permet de relier chaque circuit à la terre indépendamment.
La norme NF C15-100 spécifie une résistance de terre maximale pour un disjoncteur principal de 100 Ohms avec une sensibilité à 500 mA. La mise à la terre doit être réalisée par une liaison équipotentielle principale longeant une canalisation métallique, ou un élément de la construction du bâtiment, en ajoutant une liaison équipotentielle pour les salles d’eau.

⚡️ Le compteur électrique : Le dispositif de comptage, également appelé compteur électrique, ne fait pas partie à proprement parlé de votre installation électrique. Il est situé à l’extrémité du réseau public de distribution et appartient à la collectivité. C’est par cet organe que l’alimentation en électricité de votre installation domestique s’opère. Il permet au gestionnaire de mesurer la quantité d’électricité que vous avez consommée pendant une période donnée. Il est strictement interdit de modifier l’emplacement d’un compteur électrique, ou de le réparer. Vous devez toujours demander à Enedis de déplacer ou de modifier la puissance d’un compteur électrique.

⚡️ Le disjoncteur de branchement : Le disjoncteur est aussi appelé disjoncteur d’abonné ou disjoncteur général. Il est situé dans la gaine technique de votre logement, plus précisément entre un compteur électrique et un tableau de distribution électrique. Il protège l’ensemble de votre installation en cas de surcharge ou de court-circuit. Vous pouvez également couper manuellement l’alimentation électrique en cas de besoin.
Le disjoncteur est le point de départ d’une installation électrique intérieure. Il est le point de départ d’une installation électrique intérieure. En fonction de la puissance de votre branchement, vous pouvez choisir entre un disjoncteur général monophasé et un disjoncteur général triphasé. Un électricien professionnel doit installer le disjoncteur. Enedis installe un premier disjoncteur général en limite de propriété si le compteur électrique est à plus de 30 m du logement. Celui-ci doit être suivi d’un second disjoncteur immédiatement en amont à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,80 m du sol.

⚡️ Le disjoncteur de branchement : Le disjoncteur est aussi appelé disjoncteur d’abonné ou disjoncteur général. Il est situé dans la gaine technique de votre logement, plus précisément entre un compteur électrique et un tableau de distribution électrique. Il protège l’ensemble de votre installation en cas de surcharge ou de court-circuit. Vous pouvez également couper manuellement l’alimentation électrique en cas de besoin.
Le disjoncteur est le point de départ d’une installation électrique intérieure. Il est le point de départ d’une installation électrique intérieure. En fonction de la puissance de votre branchement, vous pouvez choisir entre un disjoncteur général monophasé et un disjoncteur général triphasé. Un électricien professionnel doit installer le disjoncteur. Enedis installe un premier disjoncteur général en limite de propriété si le compteur électrique est à plus de 30 m du logement. Celui-ci doit être suivi d’un second disjoncteur immédiatement en amont à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,80 m du sol.

⚡️ Le disjoncteur de branchement : Le disjoncteur est aussi appelé disjoncteur d’abonné ou disjoncteur général. Il est situé dans la gaine technique de votre logement, plus précisément entre un compteur électrique et un tableau de distribution électrique. Il protège l’ensemble de votre installation en cas de surcharge ou de court-circuit. Vous pouvez également couper manuellement l’alimentation électrique en cas de besoin.
Le disjoncteur est le point de départ d’une installation électrique intérieure. Il est le point de départ d’une installation électrique intérieure. En fonction de la puissance de votre branchement, vous pouvez choisir entre un disjoncteur général monophasé et un disjoncteur général triphasé. Un électricien professionnel doit installer le disjoncteur. Enedis installe un premier disjoncteur général en limite de propriété si le compteur électrique est à plus de 30 m du logement. Celui-ci doit être suivi d’un second disjoncteur immédiatement en amont à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,80 m du sol.

⚡️ Les appareils électriques : L’extrémité d’un circuit électrique est l’endroit où l’électricité est consommée. C’est là que se trouvent les luminaires, les prises de courant, les interrupteurs et les appareils électriques. Selon le type et le modèle d’appareil raccordé (plafonnier, machine à laver ou pompe à chaleur, etc.), il existe différents emplacements. La consommation électrique de l’appareil et le circuit qui l’alimente doivent être câblés avec la section appropriée et un disjoncteur différentiel. Un récepteur utilise l’électricité pour la transformer en énergie. La plupart des appareils utilisent de l’énergie cinétique ou thermique. Par exemple, une lampe LED utilise toute l’électricité reçue pour la convertir en lumière. N’oubliez pas que la tension dans un circuit n’est pas nulle lorsque le récepteur est inactif.

En effet, la différence de potentiel entre les pôles est présente tant que le disjoncteur d’un circuit électrique ou le disjoncteur principal de l’installation électrique n’est pas fermé. Ceci est valable même si aucun appareil électrique n’est utilisé ou branché dans une prise. Cela signifie qu’un contact direct avec le neutre ou la phase peut entraîner une électrisation, voire une électrocution.

Quelles sont les normes pour une installation électrique domestique ?

En France, toute installation électrique est soumise à des normes précises. Mais comment mettre aux normes son installation électrique ? Une installation domestique est soumise à la norme NF C 15-100. Celle-ci existe depuis 1969 et elle est régulièrement révisée (la dernière révision date de 2016). Si votre logement n’est pas aux normes, vous n’êtes pas couvert en cas de dommage lié à votre installation. Cette dernière doit contenir un certain nombre de prises dans chaque pièce, avoir un disjoncteur différentiel (ou un disjoncteur de branchement) être sécurisée (notamment pour l’installation électrique de la salle de bain et de la cuisine), les matières utilisées pour les câbles et boîtiers sont spécifiques et la hauteur des prises et des interrupteurs est très précise. Pour concevoir une installation électrique aux normes, il est nécessaire, par exemple, d’installer les interrupteurs entre 90 et 130 cm du sol, et une cuisine doit avoir 6 prises au minimum. Il y a tout un tas de règles à respecter.

Multimètre, visseuse et autres matériels électriques posés

Installation électrique : peut-on la réaliser soi-même ?

Vous vous demandez comment faire son installation électrique soi-même ? Sachez qu’il est possible de réaliser soi-même des petits travaux électriques, mais il est déconseillé d’installer entièrement un système électrique domestique, reliant le réseau public et le réseau privé. Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pour faire vos travaux d’électricité. Souvent, la cause des incendies domestiques est une défaillance dans l’installation électrique d’une maison. Pour éviter tout accident et tout dysfonctionnement, il est dangereux de réaliser soi-même des travaux liés à l’énergie (électricité ou gaz) si vous n’avez pas les connaissances suffisantes. Vous pouvez obtenir un devis rapidement et facilement en remplissant notre formulaire de demande de devis gratuits !

Comment choisir la puissance électrique de son logement ?

Lorsque l’installation électrique de votre appartement ou de votre maison est terminée, vous devez choisir un fournisseur d’énergie et une offre d’électricité. Vous devez également déterminer la puissance électrique nécessaire, en estimant vos besoins et votre consommation énergétique. La puissance de votre compteur électrique ne doit ni être trop basse ni trop élevée pour correspondre à votre consommation réelle. Il est possible d’opter pour une puissance de 3, 6, 9, 12 ou 36 kVA. En moyenne, les foyers français ont une puissance de compteur de 6 kVA. Les petits appartements peuvent choisir 3 kVA. Pour une maison de 100 m2, vous pouvez opter pour du 12 kVA monophasé. Les très grandes maisons avec une piscine chauffée et beaucoup d’appareils électriques, ou avec une installation électrique triphasée, doivent parfois choisir une puissance de 36 kVA.

Comment demander un devis pour une installation électrique ?

Pour trouver un bon électricien et réaliser vos travaux d’électricité au meilleur prix, il est conseillé de réaliser plusieurs devis avec des professionnels proches de chez vous. Lorsque vous faites construire une maison neuve, le maître d ‘œuvre peut s’occuper de trouver un artisan électricien. Si vous avez besoin de rénover votre installation électrique, vous devez demander un devis à un professionnel du secteur. En passant par la plateforme Artisan Électricien, vous pouvez demander des devis gratuits pour votre projet d’installation électrique et vous assurer d’être en contact avec des professionnels compétents et expérimentés. Il vous suffit de remplir le formulaire pour être mis en relation avec des électriciens de votre région. Vous pouvez également demander un devis si vous avez besoin d’un diagnostic électrique pour vendre votre maison ou votre appartement.

Installation électrique et sécurité : 5 mesures à prendre

Si votre installation électrique est aux normes basse tension (NF C 15-100), votre logement est déjà sécurisé contre les risques d’incendie ou de dysfonctionnement. Mais si vous avez des enfants à la maison, il est utile de prendre des précautions supplémentaires pour leur garantir un environnement sécurisé. Souvent, les accidents avec le courant électrique ont lieu dans la cuisine ou la salle de bain. Quelles mesures prendre pour davantage protéger une installation électrique ?

  • Dissimuler les fils électriques et les rallonges,
  • Mettre des caches prises pour les enfants,
  • Débrancher les appareils non utilisés,
  • Vérifier que les prises soient éloignées des éviers et des endroits humides,
  • Éviter de surcharger les prises,
  • N’hésitez pas à appeler un professionnel en cas de doute, de mauvais fonctionnement ou pour sécuriser votre installation électrique.
Electricien travaillant sur une installation électrique

Quel est le prix d’une installation électrique ?

Il est difficile de répondre à cette question, car le coût d’une installation électrique peut varier considérablement en fonction de la taille et de la complexité du travail. L’aspect le plus coûteux de l’installation est souvent le câblage, bien que cela dépende du fait que vos travaux soient effectués dans du neuf ou que vous installiez un système électrique dans votre maison existante. Naturellement, si vous cherchez à installer le câblage d’une seule pièce, comme une extension de cuisine ou une véranda, l’installation sera généralement moins chère que si vous avez besoin de câbler plusieurs pièces.

Le prix pour l’installation électrique d’une maison neuve est plus élevé que pour une rénovation, un diagnostic, ou pour sécuriser le logement. Naturellement, les tarifs ne seront pas les mêmes que vous soyez en région parisienne, à Lyon ou à Grenoble. Le coût d’une installation électrique d’une maison de 100 m2, par exemple, est compris entre 75 et 120 euros le mètre carré. Le prix moyen est de 10 000 euros. Pour percevoir des aides financières de l’État, il est souvent nécessaire de réaliser des travaux de rénovation énergétique. En demandant plusieurs devis avant de commencer vos travaux, vous pouvez trouver un électricien au meilleur prix !

Qu’est-ce qu’une bonne installation électrique ?

Une installation électrique comprend tous les équipements électriques fixes qui sont alimentés par le compteur électrique. Elle comprend les câbles qui sont généralement cachés dans les murs et les plafonds, les accessoires (tels que les prises, les interrupteurs et les luminaires), et la boite à fusibles (aussi appelé boitier de disjoncteurs) qui contient tous les fusibles, les disjoncteurs et, de préférence, le disjoncteur différentiel (DDR). Un DDR (dispositif différentiel à courant résiduel) est un dispositif de protection conçu pour vous empêcher de recevoir un choc électrique mortel si vous touchez un objet sous tension, tel qu’un fil dénudé. Il offre un niveau de protection que les fusibles ou les disjoncteurs ordinaires ne peuvent pas fournir.

De nombreux facteurs contribuent à une bonne installation électrique :

  1. S’assurer qu’il y a suffisamment de prises électriques pour vos appareils afin de minimiser le recours aux adaptateurs de prises multiples (multiprise),
  2. Prévoir des cache-prises pour empêcher les doigts des enfants d’entrer en contact avec les parties sous tension,
  3. Remplacer sont délais les interrupteurs et prises électriques cassés,
  4. Installer un disjoncteur différentiel (DDR) qui offrira une protection supplémentaire contre les chocs électriques,
  5. Mettre en place des dispositifs de mise à la terre pour garantir qu’un fusible ou un disjoncteur puisse éliminer un problème électrique avant qu’il ne provoque un choc électrique ou un incendie,
  6. Concevoir un réseau avec plusieurs circuits de façon à éviter tout danger et minimiser les problèmes en cas de défaillance,
  7. Choisir et installer les bons câbles par rapport u fusible ou au disjoncteur qui protège le réseau électrique.

Une installation électrique est un système perfectionné indispensable pour notre confort moderne. Pour pouvoir profiter de l’électricité dans de bonnes conditions, il est important de comprendre son fonctionnement, de respecter les normes électriques, de passer par un professionnel pour rénover ou pour créer une installation électrique, de choisir une puissance qui correspond à sa consommation et de connaître les mesures préventives.

En conclusion, une bonne installation électrique est une installation électrique qui permet de disposer d’une alimentation électrique fiable et sûre. Elle doit être conforme aux exigences des normes internationales et être en accord avec les réglementations françaises. Dans ce cas, nous aurons une installation adaptée à une utilisation quotidienne sans risquer pour votre sécurité ou d’endommager vos équipements installés.

Laisser un commentaire