You are currently viewing La norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:13/04/2022
  • Post last modified:20/06/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :11 min de lecture

Icone de demande de devis électricien

Vous êtes actuellement engagé dans un projet de rénovation ou construction d’un bâtiment à usage domestique, commercial, industriel, agricole ou de toute autre nature ? Pour la bonne tenue de vos opérations, la norme NF C 15-100, dans sa nouvelle variante, est d’application impérative. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les directives primordiales à maitriser ?

La norme NF C 15-100 : présentation générale

La norme NF C 15-100 est le texte de référence des aménagements électriques de tension moindre. En vigueur sur l’ensemble du territoire de la France, elle s’applique de manière particulière à la sûreté des dispositifs électriques et des personnes. Sa mise en pratique se rattache à l’usage, à la manipulation et même à la dynamique d’évolution des installations électriques des bâtiments publics ou privés. Son champ d’application gravite autour des tensions électriques légères, en courant continu ou alternatif, dans leurs productions, matérialisations, révisions et maintenances. Dans ce domaine, les avancées technologiques et techniques sont constantes. Elles étendent leurs tentacules sur les questions liées à la sécurité des installations. Dès lors, les mises à jour de la norme tiennent compte de ces évolutions.

Le caractère obligatoire de la norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 est d’application impérieuse. Telle est la volonté du législateur, conformément à l’arrêté du 3 août 2016. Tous les titulaires de droits de propriété sur les bâtiments en construction, rénovation ou faisant l’objet de travaux d’agrandissement sont concernés par cette mesure. Cette orientation juridique repose sur une préoccupation essentielle : l’intérêt supérieur des occupants des bâtiments. À l’intérieur d’un building, ces derniers doivent se sentir à la fois à leur aise et en sécurité.

⚡️ La question de la sécurité : l’électricité est une constellation d’énergies dont le déploiement peut être dangereux dans un milieu domestique. Par son caractère obligatoire, la norme veut avant tout éviter toute circonstance malencontreuse du fait de l’électricité. Aucun problème ne doit résulter des branchements, des disjoncteurs et de tout autre circuit électrique. En endiguant les risques de catastrophe, la norme fait office de caution sécuritaire.

⚡️ La question du confort : l’espace de vie des bâtiments doit être agréable et pourvu de toutes les commodités nécessaires au bien-être matériel. Ainsi, la question du confort est d’un intérêt certain, d’où l’exigence de la norme. Dans ce sens, sa révision de 2016 a intégré les nécessités relatives aux appareils multimédias. Par ailleurs, soulignons que le caractère obligatoire de la norme est également de nature à faciliter la tâche aux personnes handicapées : la règlementation impose l’accessibilité des prises et des équipements électriques aux personnes à mobilité réduite.

Représentation du danger électrique pour les enfant

La sanction du non-respect de la norme NF C 15-100

Le risque et la dangerosité des circuits électriques domestiques font bon ménage, d’où les drames consécutifs au non-respect des mesures sécuritaires établies par la norme : conflagration ; inflammation ; électrocution ; etc. De ce fait, toute indélicatesse vis-à-vis de la norme constitue une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête des occupants du bâtiment. De toute évidence, cette attitude est sanctionnée sur le plan financier. En effet, dans le cadre de la survenance d’un sinistre, votre compagnie d’assurance dresse immédiatement un état des lieux de votre installation électrique. Cette démarche pourrait aboutir à l’annulation de votre indemnisation en cas de liberté vis-à-vis de la norme. Au regard des montants très importants en jeu, vous risquez ainsi de perdre des sommes colossales.

La validation de la conformité électrique de votre bâtiment est capitale. Elle est matérialisée par un document connu sous la désignation de Consuel. Cette pièce est indispensable à la constitution du dossier auprès du fournisseur d’énergie électrique. Sa remise se fait subséquemment aux modalités de vérification entreprises par le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (CONSUEL). Il est conseillé de la solliciter dès le crépuscule de vos travaux d’aménagement ou de rénovation électrique.

L’application de la norme NF C 15-100 dans chaque pièce du bâtiment

Pour une installation électrique dans les règles de l’art, la norme présente des équipements standards, pièce par pièce. Appesantissons-nous sur l’économie de ce catalogue des équipements !

🔌 Le salon, la pièce principale : la norme exige au minimum 5 prises électriques, avec une superficie de moins de 28 m2, et au minimum 7, avec une superficie supérieure à 28 m2. Aux réseaux de communication, il convient de réserver une prise particulière. Au moins une source lumineuse commandée est également de mise.

🔌 La cuisine : avec une superficie de 4 m2, 3 prises électriques sont nécessaires. Pour une cuisine nettement plus grande, au minimum 4 prises sont exigées. Elles doivent toutes être établies en amont du plan de travail. Selon votre convenance, il est possible d’en installer une dans les encablures de la hotte aspirante.

🔌 La chambre : cette pièce doit posséder au moins 3 prises électriques. De plus, il convient d’en dresser une à proximité du principal interrupteur de luminosité. La prise des réseaux de communication est également indispensable.

🔌 La salle de bain : cette pièce fait appel à un dispositif électrique particulier, qui tient compte de sa destination finale. Deux zones doivent être aménagées dans ce sens. L’estimation de leurs dimensions est complexe. En revanche, en complément de ces zones, il est possible de prévoir une prise supplémentaire.

🔌 Les toilettes : elle doit impérativement contenir une prise électrique, à aménager à côté de l’interrupteur d’éclairage.

🔌 Les couloirs : il n’est pas nécessaire d’installer des prises dans ces zones de l’habitation. Toutefois, en cas de superficie supérieure à 4 m2, la norme exige la présence obligatoire d’une prise électrique avec mise à la terre.

Electricien en intervention avec un tournevis dans un tableau électrique

La norme NF C 15-100 et le cas particulier des parafoudres

En France, l’obligation relative à la possession des parafoudres n’est pas généralisée. En revanche, elle englobe une portion non négligeable des zones administratives. La réglementation est variable selon la localisation géographique de votre bâtiment à construire, aménager ou rénover. La même diversité de mesures réglementaires est applicable à votre installation électrique selon ses modalités. Tout est également fonction de la spécificité de votre logement. Dans tous les cas de figure, dans l’implémentation de la norme NF C 15-100, vous avez besoin de l’assistance d’un électricien professionnel.

En résumé

La norme NF C15-100 vous permet de déterminer, en fonction de la taille de la pièce, le nombre et les types de prises, prises RJ45 et prises coaxiales, ainsi que les points d’éclairage, de même que les circuits des équipements électroménagers tels que le réfrigérateur, lave-vaisselle,… La NF C 15-100 s’applique à toutes les constructions, rénovations et agrandissements d’un logement. Il est important que les propriétaires en tiennent compte lors de la planification de leurs travaux. Conformément à l’arrêté du 3 août 2016, la norme électrique NF C 15-100 est obligatoire pour tout les travaux électriques effectués par le propriétaire.

Laisser un commentaire