You are currently viewing Tout savoir sur l’installation des interrupteurs

Tout savoir sur l’installation des interrupteurs

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:20/06/2022
  • Post last modified:20/06/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :9 min de lecture

Icone de demande de devis électricien

Chauffage, VMC, prise électrique ou encore interrupteur électrique : voici quelques-unes des nombreuses installations électriques que l’on retrouve dans la majorité des bâtiments. Et pour cause, chacun de ces éléments est important : oui même les interrupteurs électriques, dont on parle pourtant bien peu. Dans cet article, nous nous intéresserons donc davantage à l’installation des interrupteurs électriques. Il s’agira d’identifier les types d’interrupteurs existants et de comprendre leurs différences. Ceci avant de s’intéresser à leur installation même : quel matériel se procurer et quelles étapes suivre pour réaliser ces travaux électriques ? Soi-même ou par un professionnel ?

Quelle différence entre un interrupteur électrique simple ou va-et-vient ?

En effet, il existe différent type d’interrupteurs.

L’interrupteur électrique simple

L’interrupteur électrique simple a un fonctionnement qui, comme son nom l’indique, est très simple. Il a pour objectif de permettre d’éteindre une lumière depuis un point unique. Ainsi, si l’interrupteur est en position dite « ouverte », la lumière est éteinte tandis que s’il est fermé, l’ampoule est allumée.

Pour ce type d’interrupteur, il s’agit seulement de vérifier que le raccordement du tableau électrique au reste du circuit électrique a été correctement réalisé, avant de procéder à l’installation de l’interrupteur électrique simple.

L’interrupteur électrique va-et-vient

À la différence du précédent, l’interrupteur va-et-vient permet de commander l’allumage et l’extinction d’une lumière depuis plusieurs points définis. Cela induit donc que l’interrupteur électrique est relié non seulement à la lumière, mais aussi à d’autres interrupteurs, qui permettent eux aussi d’activer ou non la lumière.

Dans ce cas, le raccordement se fait donc non pas sur un seul point, mais sur plusieurs. Il s’agit d’un raccordement en dérivation, plus complexe donc que de tirer un fil électrique depuis un point de départ défini jusqu’à un point d’arrivée lui aussi déterminé.

Vieil interrupteur en mauvaise état, fixé contre un mur

Que privilégier entre un interrupteur électrique en saillie ou encastré ?

2 modes de pose bien différents dans leur prix et leur rendu esthétique.

L’interrupteur en saillie

L’interrupteur en saillie est simplement posé sur le mur. S’il est souvent considéré comme moins discret et moins esthétique, il présente toutefois l’avantage d’être un élément très simple à installer. De plus, une installation d’interrupteurs en saillie permet d’avoir des interrupteurs étanches : ce qui offre ainsi une protection supplémentaire, que ce soit pour les occupants du logement, les appareils, mais aussi le réseau électrique.

Il y a par ailleurs la possibilité de cacher les fils électriques dans une goulotte, pour un résultat propre et net. Et pourquoi ne pas en profiter pour cacher également d’autres câbles (ceux de la télévision par exemple) dans cette goulotte ? Voilà qui en ferait même un atout pour l’interrupteur en saillie.

L’interrupteur encastré

L’interrupteur encastré est, quant à lui, installé à l’intérieur du mur. La partie qui reste en surface est uniquement le bouton de l’interrupteur. On confère généralement à ce type d’interrupteur un côté esthétique puisqu’il se fond parfaitement dans le mur et est ainsi complètement intégré dans la pièce dans laquelle il est installé.

Si le réseau électrique de l’habitation est déjà encastré dans le mur, mieux vaut profiter de la situation pour installer des interrupteurs encastrés. Si par contre la pièce n’a pas de place prédisposée pour l’installation d’un interrupteur encastré, les travaux d’aménagement seront plus longs. C’est pourquoi il est préférable dans ce cas de privilégier un interrupteur en saillie lorsque c’est possible.

Comment installer un interrupteur électrique ?

S’équiper du matériel adapté

Pour installer un interrupteur électrique, il convient avant toute chose de s’assurer que l’on a tout le matériel nécessaire pour réaliser les travaux électriques. À savoir : un tournevis d’électricien, une pince à dénuder, une pince coupante, ainsi que des gants isolants.

Il est possible de réaliser l’installation soi-même dès lors que l’on a quelques connaissances dans le domaine de l’électricité et le matériel adapté comme précité. Cependant, il est toutefois préférable et même plutôt recommandé de faire appel à un professionnel du métier pour ce type de travaux. Il sera en effet plus légitime à effectuer les travaux, le tout en sécurité et en respectant les contraintes légales bien entendu.

Illustration représentant une femme actionnant un interrupteur d'électricité

Suivre les grandes étapes pour installer un interrupteur électrique

Pour installer un interrupteur électrique correctement et pour que l’installation dure dans le temps, voici quelques grandes étapes qu’il est conseillé de suivre.

Tout d’abord, il est primordial de couper l’alimentation électrique avant de toucher à quoi que ce soit. En effet, couper le disjoncteur permet d’éviter tout risque d’électrocution : c’est seulement une fois cette action réalisée que les travaux peuvent alors débuter en sécurité. Pour être dans des conditions idéales, protégez également vos mains avec des gants isolants.

La seconde étape est d’enlever l’ancien interrupteur s’il y en avait un pour ainsi laisser la place à la future installation électrique. S’il n’y en avait pas, on définit l’emplacement souhaité pour l’interrupteur s’il n’y en avait pas. Il est important que cette étape soit réalisée proprement pour que le nouvel interrupteur puisse être facilement et convenablement installé.

Puis, il faut réaliser les branchements du nouvel interrupteur au réseau électrique. Ces raccordements vont par ailleurs dépendre du type d’interrupteur installé : simple ou va-et-vient. Ce dernier type d’installation nécessite en effet plus de manipulations que le premier.

Une fois les raccordements opérationnels, il faut maintenant fixer l’interrupteur au mur, ceci qu’il soit encastré ou en saillie.

Enfin, il ne reste plus qu’à remettre le disjoncteur en route. Et bien évidemment s’assurer que l’installation électrique a été réalisée correctement, en faisant le test d’appuyer sur l’interrupteur pour actionner la lumière.

Les interrupteurs électriques font partie de ces installations électriques auxquelles on ne pense pas forcément, car tellement évidentes dans un bâtiment. Leur installation nécessite pourtant à la fois compétences, réflexion, mais aussi précision. Entre un interrupteur électrique simple ou un interrupteur va-et-vient, installé en saillie ou directement encastré dans le mur, non seulement le mode de fonctionnement diffère, mais le processus d’installation également. Il faudra par contre dans tous les cas se munir des outils adaptés, suivre les recommandations de sécurité et les grandes étapes de l’installation d’un interrupteur électrique.

Ceci si l’on décide d’installer un interrupteur électrique soi-même, bien qu’il soit tout de même toujours conseillé de faire appel à un électricien pour tous travaux électriques.

Laisser un commentaire